Cefalù : un arc-en-ciel, des ânes et une poignée d’irréductibles

DSC_1323

A moins de deux heures d’avion de Genève : Palerme. Et à moins de deux jours de ce départ pour la Sicile, les chansons façon crooner jazzy de Paolo Conte passent en boucle. Force sera de constater que ce cours de rattrapage de l’italien me servira bien peu : la population chantonne mieux dans son patois local. En plus, je suis invitée par le spécialiste français du séjour tout compris, alors autant soigner la langue de Voltaire. Lire la suite

Marrakech : le safran et le nouveau musée Yves Saint Laurent

3) Yves Saint Laurent. Place Djemaa El Fna. © Reginald Gray

Au coeur de la ville des Rois, sur la place Jemaa el Fna, les clameurs des charmeurs de cobra, des porteurs d’eau, des tatoueuses de henné et vendeurs d’escargots se mêlent au cliquetis des calèches. Voici le Marrakech de Saint Laurent – immortalisé ici par le portraitiste Reginald Gray – qu’il découvre en 1966. Ville où il aimera se reposer par la suite après chaque défilé. Lire la suite

La route du bonheur: De l’Oberland bernois au Valais central

J’ai toujours dit que je visiterai la Suisse à partir de mes 40 ans. Ben, « in your face » comme on dit. Nous y voilà.

20170708_073149

Pour couper net à ces chaleurs estivales, direction la guirlande des sommets du Valais et du canton de Berne pour 4 jours de vadrouilles. Au menu: randonnée, natation et sport que je ne me gênerai pas de qualifier d’« extrême ». Une amie m’accompagne à la découverte de ce que le groupe Relais & Châteaux appelle : la Route du Bonheur. Lire la suite

Voyage au Japon: Des femmes de la mer aux singes des neiges

Bullet train driver signalling from window

Attendue par le contrôleur devant les WC de mon wagon, je lui tends mon JR Pass et réponds, surprise par sa courbette au degré d’inclination méga calibré, par une révérence improvisée qu’idéalement j’aurais destiné à la reine d’Angleterre. Elégant, l’employé des voies ferrées japonaises ne laissera échapper aucun signe de désapprobation. Lire la suite

Voyage au Japon : Tokyo stories, une histoire de nouilles

Views across Tokyo skyline towards Mount Fuji

En mai, j’ai fait ce qu’il me plait à savoir un vol plané qui m’a valu une entorse sévère et trois semaines de béquilles, puis 2 voyages aux retours ratés avec des vols annulés. Résultat : 22 heures pour faire Larnaca – Genève et 19 heures pour arriver chez moi au départ de Cluj-Napoca, en Roumanie. Alors quand l’hôtesse m’annonce un upgrade en classe affaire pour mon vol Air France à destination de Tokyo, je me dis que juin sera un meilleur mois. Lire la suite