Liste 2015 : la noyade d’une femme dans le marbre

20150615_155003

8 plaques de marbres avec, crayonné au centre de chacune d’elle, l’évolution du mouvement d’une femme capturée de dos. Celle-ci pénètre lentement mais surement dans un lac ou dans une mer. Pas de regard en arrière. Pas de mouvement de recul, de peur ou de remise en question. Elle semble décidé à rejoindre la profondeur des eaux. La salvation d’une vie démunie de sens? Le gris du crayon fait écho aux nervures du marbre, l’absence de couleur dramatise l’immersion que l’on perçoit ultime. Il est rare de créer de la poésie sur marbre. Lidija Delic réussit à merveille.

Née au Montenegro en 1986, l’artiste poursuit ses études à l’université de Belgrade. Elle fait partie depuis 2007 de l’organisation nKA/ ICA (une association culturelle indépendante) et remporte de nombreux prix nationaux. Aujourd’hui cette pièce est vendue 6200 sfr.- à la galerie U10 Art Space.

Liste 2015 : Les installations lumineuses de Stéphane Barbier Bouvet

20150615_153311
Paul-Aymar Mourgue d’ Algue observe une oeuvre de Stéphane Barbier Bouvet.

Une structure métallique dénuée de message, mise à nu et un accrochage parfois surprenant car défaisant les codes traditionnels. De sa partie supérieur, une source lumineuse froide. On imaginerait aisément qu’un panneau publicitaire trônait jadis là. « Je connais Stéphane Barbier Bouvet depuis de longues années, il était capital pour moi de promouvoir son travail lors de cette édition à Liste », Paul-Aymar Mourgue d’ Algue représente cet artiste né à Marseille en 1981 qui vit et travaille entre Bruxelles et Amsterdam. Le galeriste lui orchestrait déjà l’exposition Frapuccino en décembre 2014 à Genève. Mais voilà qu’on vient lui chuchoter l’arrivée d’une personnalité importante. La directrice de la FIAC à Paris s’arrête à son stand et lui tend la main avant d’entamer la conversation de façon on ne peut plus naturelle. Jennifer Flay, on le sait est influente. Elle vient observer le travail des jeunes artistes sélectionnés à Liste et salue dans la conversation le travail de Stéphane Barbier Bouvet. Adoubé, est-il devenu ?

Liste 2015 : l’inauguration branchée

20150615_144015

Lundi 15 juin, Liste ouvre ses portes à midi tapante et lève le voile sur sa sélection de galeries. 79 sont triées sur le volet et représente au total près de 180 artistes. De quoi célébrer dignement les 20 ans de la foire. L’occasion aussi de venir humer l’air frais des nouvelles tendances dans le milieu de l’art contemporain. Journalistes et collectionneurs déambulent furtivement à la quête d’une pépite. On croise un russe à la peau poutiniennement lisse qui se laisse susurrer des informations précieuses par un homme engoncé dans son costume. L’instant est grave, intense. Ce dernier, on imagine, lui pointe du doigt les artistes à ne pas rater. Il faut être rapide dans ses décisions. Et voilà déjà entre deux serrements de mains que les affaires se signent.

20150615_150835

C’est évidemment aussi l’occasion de se montrer et de s’embrasser avant de rajouter un « je te laisse, ça n’a pas l’air mais j’ai énormément à faire ». Après une saucisse bon enfant dégustée à l’extérieur du bâtiment, on rejoint les derniers étages. Mince, il est déjà 16h. On change la vitesse de notre croisière pour engloutir les galeries en restant professionnel jusqu’au bout en tranchant efficacement d’un : « j’aime. J’aime pas. J’aime. J’aime pas. » Mais surtout… je n’ai pas le temps car  à 16h Liste devient has been. L’endroit branché c’est Unlimited qui vient d’ouvrir les portes. Et le champagne Ruinart y coule à flot.

20150615_151702

Liste 2015 : Shanzhai Biennial

20150615_151325

Certes, head & shoulders s’est imposé au fil des années comme le shampooing antipelliculaire n°1 dans monde mais est-ce une raison suffisante pour que la marque se retrouve intégrée au sein d’une foire internationale d’art contemporain?  Le collectif Shanzhai Biennial basé entre New York et Shanghai revisite les publicités et marques légendaires en intégrant des éléments aussi issus de la mode dans leur travail. Ainsi cette robe rebaptisée avec un humour premier degré et plat Head &Shouldars est issue d’une vidéo réalisée pour le Moma PS1 dans le Queens. Elle s’impose au centre de la galerie Project Native Informant de Londres située dans le sous sol de Liste. Le soin du cuir chevelu & le traitement antipelliculaire devient une pièce à part et nous donne envie de retrouver fissa la lumière du jour.

Liste 2015 : Tu aurais dû être mien!

20150615_150243

Pour ses dessins abstraits, Athene Galiciadis trouve son inspiration dans son sommeil. Aujourd’hui à la galerie Bolte Lang, présente à Liste, l’artiste helvète d’origine grecque présente une série de céramiques nommées « les Sculptures vides ». Elle s’est lancée dans cette nouvelle voie depuis sa maternité récente. Ces vases deviennent le théâtre d’une réflexion personnelle entre le fond et la forme : ne représentent-ils pas au final la vacuité d’un corps féminin qui ne porterait pas d’enfant?

La Zurichoise a remporté en 2011 le prix mobilière young art. Elle a présenté une de ses amies, Claudia Comte, à cette galerie qui la représente dorénavant aussi. Déjà l’année dernière, je rêvais d’une sculpture taillée à la tronçonneuse par l’artiste installée à Berlin. Aujourd’hui, j’imaginais un de ses cubes en Plexiglas chez moi. Hélas, tout est parti en quelques heures. Le prix? 10’000 sfr.- C’est décidément une galerie à suivre.