Une Biennale gargantuesque pour une faim de Lyon

Oui c’est possible jusqu’au 5 janvier 2020 : la Biennale d’art contemporain, une halte gastronomique et un cocooning soyeux dans un hôtel historique de l’ancienne capitale des Gaules.

Views c Eric Cuvillier 1.jpg

– Et voici en guise d’amuse bouche de la cervelle des canuts.

– Vous dites ?

J’évite poliment l’étouffement. Le déjeuner a lieu à l’Epona, la nouvelle brasserie chic de Lyon, capitale de la gastronomie où tripes et abats vivent encore des jours heureux. Je suis exactement à l’endroit où Rabelais exerça comme médecin sur les rives du Rhône, au Grand Hôtel-Dieu. Jadis, cet hospice déjà prestigieux, couronnait l’entrée de la ville. Jacques-Germain Soufflot, l’architecte du Panthéon de Paris, est le père de cet édifice à vous couper le souffle. Cet emblème de la ville a fait aujourd’hui peau neuve. Il accueille dans son écrin granitique l’InterContinental Lyon Hôtel Dieu, inauguré il y a 6 mois seulement. Lire la suite

La vie moderne de la biennale et la cochonnaille lyonnaise

biennale

L’escapade du moment? Lyon et sa biennale. A deux heures de train de Genève: un weekend de rêve entre culture et cochonnailles. Jusqu’au 3 janvier 2016, le travail de 60 artistes s’exposent dans l’ancienne capitale des Gaules. Le commissaire invité Ralph Rugoff a choisi « La vie moderne » comme thème. Autrement dit, un dialogue inédit entre le présent que nous partageons tous et la réalité que nous imaginons autre. Lire la suite