La route du bonheur: De l’Oberland bernois au Valais central

J’ai toujours dit que je visiterai la Suisse à partir de mes 40 ans. Ben, « in your face » comme on dit. Nous y voilà.

20170708_073149

Pour couper net à ces chaleurs estivales, direction la guirlande des sommets du Valais et du canton de Berne pour 4 jours de vadrouilles. Au menu: randonnée, natation et sport que je ne me gênerai pas de qualifier d’« extrême ». Une amie m’accompagne à la découverte de ce que le groupe Relais & Châteaux appelle : la Route du Bonheur.

20170707_161459

Nous filons à la 13e Triennale de sculpture Bex et Arts dans le parc de Szilassy qui s’étend sur une superficie de 7,4 hectares et qui surplombe la bourgade de Bex. Les 33 sculptures contemporaines déclinent leur matière, en plein air, autour du thème de l’énergie et ponctuent une agréable ballade entre les herbes hautes et les arbres. On retiendra l’aiguille « Dieu est une couturière », un objet totémique monumental signé par l’artiste et voyageur suisse Nicole Dufour; et les 50 éléments qui forment l’œuvre sans titre d’Eva Thetaz en épicéa. Ces perches de six mètres, coiffées de feuilles d’or 24k, s’étalent dans un rythme sinueux sur 90 mètres : un poème qui se lit à ciel ouvert.

20170707_154410

14h, on s’enfonce – sans dramamine – dans la route en lacets qui mène à la vallée du Simmental vers notre premier arrêt au Lenkerhof gourmet spa resort dans le canton de Berne. Cet hôtel thermal possède en guise de panorama un majestueux paysage naturel fait de prairies et cîmes encore enneigées.

20170708_073126

A trois minutes à pied de l’établissement, une remontée mécanique nous mène droit au nirvana. A 1943m d’altitude se dresse le Leiterli avec plusieurs randonnées à choix. Nous optons pour la boucle de 1h30 et nous réussissons à nous perdre.

20170708_100136

20170708_134132

A mi chemin, on tombe sur une ferme qui vend son propre fromage des Alpes. Le jeune couple tient une buvette la journée et passe l’été au grand air avec ses poules, ses vaches et son chien. L’envie soudaine de me faire des tresses et de dévaler la plaine façon « La petite maison dans la prairie » avec une demi meule de fromage dans mon sac à dos.

Schwefelbad_Sommer_2

En fin de journée, on plonge dans la piscine extérieure de l’hôtel afin de vivre une cure de jouvence extra rapide puisqu’elle est riche en soufre. En effet, ce cinq étoiles a épousé la source sulfureuse alpine de Balmen. Le dîner qui nous attend sera un véritable voyage gastronomique qui incite à opter pour la demi-pension. On peut choisir à peu près tout ce qu’on veut sur la carte. De quoi s’effondrer de bonheur dans son lit après ces grandes émotions culinaires avec entre autre ce foie gras de canard à l’abricot et yaourt de Lenk.

20170714_132957

Il y a 60 ans, Marcel et Nelly Tilloy, un couple d’artistes de music-hall propriétaires sur la rive droite du Rhône de l’hôtel-restaurant La Cardinale, ont l’idée de présenter leur «Route du Bonheur» reliant leur établissement à sept autres. Huit lieux habités, à part, authentiques, situés entre Paris et Nice, hors des villes, réunis autour de valeurs communes : une gastronomie d’exception et une conception particulière de l’Art de Vivre. Cette union signe l’acte de naissance de ce qui deviendra la plus prestigieuse Association hôtelière du monde : Relais & Châteaux. Aujourd’hui, 540 Membres jalonnent 65 Routes du Bonheur dans plus de 64 pays

20170708_172448

Le lendemain, nous arrivons à Crans Montana où l’office du tourisme nous réserve de belles surprises. A commencer par un déjeuner sur la terrasse du restaurant La Plage où l’on croise de nombreux Genevois. On enchaine avec ce que j’ai appelé en introduction du « sport extrême » : un parcours dans les branches de la Fun Forest située aux abords du lac de la Moubra. Des familles mais aussi un groupe de célibataires réunis par un site de rencontre sautillent d’un tronc à l’autre avant de terminer leur parcours par un plongeon dans le vide de 5, 8, 10, 15 ou 20m de haut. Personnellement, j’ai jamais eu aussi peur : mes jambes étaient si flageolantes que j’ai renoncé à atteindre le deuxième arbre. J’aurais voulu monter sur les épaules de cette fillette de 8 ans qui me narguait mais sa mère a catégoriquement refusé. Voilà, à 40 ans, je me découvre victime du vertige.

image
Ce ne sera pas la fin des surprises, l’équipe du WakePark à l’Etang-Long organise mon baptême de l’eau sur une planche. Nous sommes au cœur de la ville sur un plan d’eau idéal pour la pratique du wake. Des habitués attendent leur tour pour rider grâce à un long câble, nombreux sont les locaux qui profitent de leur pause déjeuner pour se rafraichir et faire travailler leur muscle. La séance dure 10 minutes.

pasdelours10

Le soir, on loge dans le chalet de montagne l’Hostellerie du Pas de l’ours tenu par la famille Bestenheider. Sa façade traditionnelle en bois et pierre se marie à merveille avec le choix d’un mobilier cosy et contemporain.

pasdelours5

La piscine du Spa de l’Alpage est aussi extérieure, on lézarde devant les derniers rayons de soleil avant de dîner à la terrasse du Bistrot des ours, la petite table du restaurant gastronomique L’ours, du chef étoilé Frank Reynaud. Je découvre la riche variété des vins de la Petite Arvine du Valais (persuadée avant cela qu’il n’existait que la variante vendue à la Coop des Pâquis) et entame un carpaccio de bœuf mi-cuit au pesto de roquette sauvage et rebibes de fromage d’alpage.

20170708_205758

Le sommelier nous briefe: Il y aurait plus de 50 cépages au Valais entre blancs et rouges. 250 jours ensoleillé et un microclimat qui donne naissance aux nuances du Fendant, Pinot noir ou Gamay. Résultat: un véritable archipel de vignes sous pavillon AOC.

20170710_084359

Avant dernière halte à Loèche les Bains, à 50 minutes en voiture. Evidemment, la beauté de cette Route du Bonheur serait de rejoindre chaque établissement à pied avec une prise en charge des bagages soigneusement orchestrée mais pour cela il faut compter minimum deux nuitées par destination. Notre variante permet quoiqu’il en soit de se reconnecter avec la beauté de la nature et le plaisir de la randonnée : être par monts et par vaux, respirer l’air frais des hauteurs, admirer des panoramas grandioses et relâcher les tensions du quotidien. What else ?

sources20

Comme il pleut, on évite le col de la Gemmi et optons pour une ballade entre les gorges sur les passerelles suspendues. Un décor surprenant toute l’année entre sources d’eau chaude et glaciers.

20170709_190716

En fin de journée, nous rejoignons le bain revitalisant au grand air dans les propres sources thermales de notre hôtel des Sources des Alpes. Un véritable havre de paix qui a accueilli sa brochette de célébrités de Chaplin à Tolstoï en passant par Maupassant et Dumas (mais je ne sais pas si c’est le père ou le fils par contre). Un lieu qui invite donc à la littérature, à l’inspiration. De fait, une fois par an, des auteurs se succèdent dans les grands salons de style Belle Epoque pour des lectures et rencontres avec le public. Une occasion de revenir pour l’édition en 2018 de ce Festival International de Littérature de Loèche-les-Bains qui propose aussi des promenades littéraires.

Cave

Le directeur général de l’établissement nous fait découvrir sa fierté: la cave à vins avec ses 450 étiquettes. Si le vin est principalement valaisan, on trouve aussi les grandes maisons françaises et italiennes. Il est possible d’y dîner en petit comité et ce, sur demande.

Cave

On dînera au restaurant gastronomique la Malvoisie. Le jeune chef et auteur Kevin Kirchmaier est à saluer. Sa cuisine contemporaine marie à merveille les richesses culturelles et les meilleurs produits de la région qu’il présente dans un écrin à chaque fois original et surprenant. Les saveurs, l’atmosphère et la bienveillance dont qu’il mériterait largement plus que ses actuels 14 point Gault et Millau. Compter 165 CHF pour 7 plats.

20170714_132604

On passe la dernière nuit à nouveau en territoire Schwyzerdütsch à savoir au Relais & Châteaux Waldhotel Doldenhorn. Au quatrième jour, on finit par s’habituer à cette restauration raffinée. Ici le baromètre est à 15 points Gault&Millau. A noter qu’en 4 dîners on aura mangé pour un total de  62 points quand même!

Haus-Total_YZ6V1426_A4.jpg

086Q8525

La boucle s’achève en traversant la Via Alpina, les forêts et les zones marécageuses du Hahnenmoospass (à 1956 m d’altitude) pour revenir à la Lenk dans le Simmental où l’on peut juste se mettre à pleurer en imaginant le nombre de virages qui nous attend   – toujours sans dramamine – jusqu’à la canicule genevoise qui nous attend de pied ferme.

Vue extérieure

Informations pratiques: 

Cette «Route du Bonheur» peut être réservée du 1er juin au 15 octobre. Il est possible de la modifier en fonction de ses goûts personnels ainsi que de l’entamer et de l’achever aux étapes de son choix. Ces dernières sont plutôt longues, mais elles peuvent être raccourcies en utilisant les transports publics tels que bus ou télécabine (ou comme nous avec une voiture). Une bonne forme physique est une condition indispensable. Informations et réservation des randonnées de la «Route du Bonheur» sous www.relaischateaux.com/route-du-bonheur-randonnee.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s