PHILIPPINES : Le Raffles Makati, au coeur d’une oasis urbaine

Raffles Makati Lobby

Que dire de Manille sinon qu’il ne faut pas forcément s’y arrêter plus de 48heures. Je dis 48h car vous passerez au moins 10 d’entre elles bloqués dans la circulation. Dieu merci, le Raffles Makati situé au coeur du quartier économique et culturel est entouré de galeries d’art, boutiques de jeunes créateurs et l’on peut s’y déplacer… à pied ! C’est bien dans ce quartier que se retrouve la jeunesse dorée. L’hôtel construit dans une tour de verre n’a certes rien de comparable à l’historique Raffles de Singapour mais il représente avec réussite le souffle nouveau que le gouvernement souhaite apporter à sa capitale. Le tea time et son pianiste concurrencent le bar à cocktail et son fameux Singapore Sling. Ici aussi, on jette les pelures des cacahuètes par terre. Tradition oblige.

IMG_0251

A Makati, on se déplace donc à pied dans le Greenbelt, oasis urbaine. Une multitude de restaurants et de terrasses proposent une cuisine internationale variée. Le Musée Ayala, fondé par l’une des familles les plus riches du pays propose une sélection d’objets historiques et archéologiques permettant de reconstituer l’histoire d’un pays à la multiplicité d’influences culturelles. Descendants de populations malaises ou chinoises, les Philippins malgré leur situation géographique au coeur de l’Asie, sont proches de l’Occident. En effet, trois siècles de domination espagnole et 50 ans de protection américaine aident… Le soir, après une halte dans l’un des plus grands centres commerciaux du monde, SM Mall of Asia avec ses 400000 mètres carrés de là coucher de soleil depuis la baie de Manille que l’on observe depuis un bateau. Pour remplir sa valise de souvenirs traditionnels, une adresse à Makati: Tesoro’s. Le contact avec la chrétienté a par ailleurs doté toutes les agglomérations des Philippines d’une église baroque. La cathédrale de la vieille ville, baptisée Intramuros, mérite aussi un coup d’œil ainsi que le musée Marikina qui expose les chaussures d’Imelda, l’épouse de l’ancien président Ferdinand Marcos.

Presidential Suite Living Room

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s