D’une rive à l’autre, les marmites des palaces s’encanaillent    

Comment l’appelle-t-on déjà ? Le lac de Genève ou le lac Léman ? Exit le « casus belli », ce week-end, on se déleste de notre arrogance pour naviguer entre Evian-Les-Bains et Lausanne, deux escapades idéales en cette nouvelle saison.

Evian One (4)

«Les sanglots longs des violons de l’automne», écrivait Verlaine. Cette saison au feuillage roussi l’emplissait jadis de nostalgie. C’est aussi mon cas. Ainsi, persiste l’envie d’étirer le rayon vert de l’été et de naviguer encore sur le lac. Après 45 minutes à bord de l’Evian One qui flirte avec les 90 km/h, on pose ses valises à l’Hôtel Royal lové au cœur du domaine Evian Resort. Entièrement rénové, le cinq étoiles rouvre en juillet 2015. Le mobilier élégant et moderne épouse les souvenirs arrondis d’une atmosphère florale Belle Epoque. L’édifice inauguré en 1909 pour accueillir le roi Edouard VII fait la part belle à lumière qui rentre de partout. Lire la suite