Paris, la tête dans les nuages

135-15_cmjn

J’ai à peine entamé le bœuf bourguignon, plat signature de la brasserie Réjane, dans le 1er arrondissement à Paris, que Céline Gaudier, mon amie genevoise, assistante à la mise en scène, m’annonce, devant son gratin de macaronis au comté, que son compagnon Albin de la Simone donnera un concert le soir même au Bataclan. Fichtre ! Le Bataclan. Je ne pensais pas me retrouver à peine arrivée à Paname face à ce dilemme : retourner ou non dans cette salle de concerts visée par les attentats du 13 novembre ?

comte

Elle me rassure fissa en m’annonçant d’autres dates : le 3 avril, le 3 mai et le 3 juin à L’Européen. Ouf, merci pour ce plan B car j’ai très envie de découvrir l’univers du chanteur qui vient de lancer son cinquième album de pop intimiste. Sa pochette est réalisée par la plasticienne Sophie Calle tandis que les voix de Vanessa Paradis (apparemment via répondeur téléphonique) et d’Emiliana Torrini s’invitent en douce, de quoi aiguiser ma curiosité. « Il donne beaucoup d’interviews ces jours. D’ailleurs, il a fait un aller-retour en Suisse pour le TJ du 12h45 », m’explique Céline en finissant sa tarte au citron meringuée.

albin

Au vu de la liste des expositions à faire, le séjour dans la capitale française sera en mode marathon. On file au 104 pour voir l’exposition Festival Circulation(s) dédié à la jeune photographie européenne.

wp-1488214929194.jpg

D’autres Helvètes sont au rendez-vous avec le travail touchant et comique de Stéphane Winter, né en Corée du Sud, qui met en scène avec tendresse et second degré ses parents d’adoption et Arunà Canevascini qui explore à la fois la solitude mais aussi sa relation avec sa mère, une artiste iranienne qui a vécu une enfance solitaire à Téhéran.

 wp-1488214845457.jpg

wp-1488214623988.jpg

L’artiste allemand Julian Rosefeldt, reconnu pour ses mises en scène méticuleusement chorégraphiées présente son installation multi-écrans aux Beaux-Arts de Paris avec Cate Blanchett comme invitée de marque. L’actrice donne vie dans « Manifesto » aux écrits des plus célèbres artistes du 20e siècle.

wp-1488214845452.jpg 

13 monologues vertigineux dans lesquels la comédienne prouve une fois de plus son talent unique puisqu’elle est tour à tour déguisée en clochard, prof d’école, présentatrice d’un journal télévisé, ouvrière ou rockeuse défoncée. Parmi les textes, ceux de Marx et Engels cèdent le pas à Sol LeWitt, Lars von Trier ou encore Jim Jarmusch.

 capture-decran-2017-02-28-a-18-02-13

Le soir, j’opte pour un Singapore Sling au China, 50 rue Charenton, où je retrouve Niels Schneider qui ne le sait pas encore mais qui sera sacré meilleur espoir aux Césars à peine 48 heures plus tard. Il y a aussi le cinéaste Jérôme Bonnell et l’auteure de bande dessinée, lauréate d’Angoulême, Marguerite Abouet. J’étais jurée avec eux au Festival International du Film de Namur.

wp-1488561911843.png

7 heures ont passé sans que l’on s’en rende compte dans cette ambiance Shanghai des années 30 avec ses canapés Chesterfield et l’éclairage tamisée. Titubante, j’ai pris mon premier Uber Pool, un covoiturage meilleur marché que UberX direction… mon lit.

nolinski-paris-chambredeluxe-2-gdelaubier

Heureusement mon hôtel propose un petit-déjeuner gueule de bois avec une soupe à l’oignon et un Bloody Mary. Le tout précédé par quelques longueurs dans la piscine chauffée. Bref, une parfaite manière de se recentrer pour cette nouvelle journée parisienne.

nolinski-paris_spa-nolinski-by-la-colline2-gdelaubier

J’ai oublié de le dire mais je loge au Nolinski, un 5 étoiles qui a ouvert l’été dernier. Ma chambre ressemble à un petit appartement parisien sous les toits avec une vue dégagée sur le cœur de Paris.

108-19

Comme voisin j’ai le Palais Royal et les « Colonnes de Buren », la Comédie Française et l’Opéra avec, à 500 mètres, le Jardin des Tuileries et pour rougir d’envie, la rue commerçante du Faubourg Saint-Honoré.

grand-salon-nolinski-paris9-gdelaubier

Le Nolinski, c’est sans aucun doute la nouvelle génération du 5 étoiles avec le vocabulaire traditionnel d’un palace saupoudré d’une vision 2.0. Je m’explique : dans la chambre, m’attend un Smartphone que je peux utiliser à ma guise durant mon séjour (avec en prime la possibilité de faire des appels internationaux illimités!)

wp-1488214624168.jpg

L’application « Dring me » permet de joindre directement le concierge de l’hôtel pour qu’il m’organise un billet coupe-file pour l’exposition Vermeer du Louvres ou un dîner au restaurant Passerini dans le XIIe arrondissement. Si ! C’est l’adresse incontournable du moment. Au palmarès du guide Fooding, Giovanni Passerini finit en première place pour «meilleur chef». Le gastronome romain fait ses pâtes maison et revisite les recettes della nonna. Du coup, il faut quand même réserver un peu à l’avance.

paris-culture-iwan-baan-for-fondation-louis-vuitton-iwan-baan-2014

Suite des expositions… A la Fondation Louis Vuitton, « Icônes de l’art moderne. La Collection Chtchoukine » est prolongée, suite à son succès. Des micros visites proposées chaque 30 minutes lèvent le voile sur cet hommage donné à l’un des plus grands mécènes du début du 20ème siècle, Sergeï Chtchoukine – collectionneur russe visionnaire de l’art moderne français.

wp-1488214624177.jpg

Il ne s’éparpillait pas dans ses commandes et restait fidèle aux meneurs comme Matisse (37 œuvres), Gauguin (16 tableaux), ou Picasso (51 œuvres). Il dira au sujet de ce dernier : « Devant ses œuvres, j’ai parfois l’impression de manger du verre pilé » avant de conclure : « C’est probablement lui qui a raison, pas moi. » Résultat, la fortune de sa collection s’estime à 7 milliards d ‘euros. Dès 1908, il organise dans son palais des visites guidées le dimanche influençant directement l’intelligentsia russe comme Rodchenko, Eisenstein ou encore Malevitch, qui s’inspireront des œuvres modernistes vues chez lui.

wp-1488214929022.jpg

Après le plaisir de la vue, direction le Grand Musée du Parfum pour sensibiliser un peu son sens olfactif. Il se situe dans un hôtel particulier du Faubourg Saint-Honoré. On y découvre que la reine de Saba a su séduire Salomon grâce à ses élixirs, Cléopâtre a fait craquer César puis Marc-Antoine avec son nez (au sens propre et figuré). Quant à Catherine de Médicis, reine un brin moins sexy, elle déboule à la cour de France avec son parfumeur Bianco, dit le Florentin, et devient serial killeuse avec son aide en empoisonnant ses rivaux. Et Casanova ? Ses 122 aventures galantes ne seraient pas le résultat de son franc-parler italien, que nenni. C’est son mouchoir parfumé à l’essence de rose qui lui octroie ce score.

wp-1488214803568.jpg

Bon, bientôt 16h, au Musée d’art Moderne de la Ville de Paris, Eva & Adele donnent une conférence. Réunit depuis 1991, le duo allemand sillonne les foires d’art contemporain et pratique l’esthétique de l’apparition en créant à chaque fois des happenings avec le choix de leurs tenues similaires.

wp-1488214623801.jpg

En 2012, le duo s’est carrément marié. « Nous nous habillons tous les jours de la même manière que ce soit pour les foires, pour un RDV chez le médecin, pour aller au supermarché ou regarder un film dans notre salon.» Et de poursuivre : « Les gens, en se photographiant avec nous, amènent notre art dans leur maison. Nous finissons parfois sur la porte de leur frigidaire. » Leur travail commence par un voyage en Grèce, en quête de l’hermaphrodite.

wp-1488214769298.jpg

Chaque déplacement exige un travail conséquent au préalable puisqu’il est question d’anticiper chaque tenue dans ses moindres détails. Et de conclure : « Nous venons du futur avec cette volonté persistante d’abolir, coûte que coûte, la question du genre. »

 

informations pratiques: 

 tgv-lyria.com et france.fr et www.nolinskiparis.com/

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s