Coui-Coui, le fer à repasser et Anouk Grinberg: Locarno day 2

wpid-20150806_094806-1.jpg

Lors de cette première nuit à Locarno, j’ai partagé ma chambre d’hôtel avec un psychopathe du repassage. Ce matin, 6 août, à l’heure où blanchit la campagne, j’entends coui-coui… (le fer à repasser qui glisse sur une chemise). Mon colocataire de chambre s’est levé à 7h du matin pour repasser ses habits et j’imagine les draps de son lit avant son départ pour Zurich. Lire la suite