Genève: promenades gourmandes au fil de l’eau

Allons bon! Vous n’êtes pas partis en vacances cet été? Voici une virée gustative aux quatre coins du globe: Pérou, Inde, Japon, Méditerranée sans oublier le grand Nord. De quoi faire voyager et saliver les plus grincheux des calvinistes.

Au Yakumanka, c’est vraiment le Pérou

Maintenant, on comprend mieux pourquoi la cuisine péruvienne est à la mode. Il suffit de passer la porte du Yakumanka by Gastón Acurio au Mandarin Oriental pour se retrouver dans une authentique cebicheria du pays. Oui, vous avez bien lu «cebiche» avec B et pas V. C’est bien sûr le plat qui est sur toutes les lèvres, le plat incontournable, le prime ambassadeur gustatif du Pérou. Il y en a cinq différents. Lire la suite

Les Arcs: la marmotte et son parapente

https---ns.clubmed.com-icp-1-MEDIA-01.VILLAGES-1.3MONTAGNE-PEISEY-VALLANDRY-17-16-15-14-13-12-11-10-9-8-7-6-5-4-3-2-1-PHOTOS-PVACG210059

«La montagne offre à l’homme tout ce que la société moderne oublie de lui donner», disait Boris Vian. Paroles de Sioux en cette période de forte chaleur. Fin juin, une soixantaine de journalistes ont inauguré la première saison d’été du Club Med des Arcs Panorama 4T qui culminent à 1750 mètres d’altitude, au milieu d’une forêt d’une fraîcheur salutaire. Sentiers à découvrir et activités pour les enfants, telle est la joyeuse alternative aux traditionnelles vacances en bord de mer qui s’offrent aux familles. L’occasion pour le président du groupe, Henri Giscard d’Estaing, de mettre en valeur l’immense terrain de jeux que sont les hautes montagnes savoyardes. Durant les 48 heures de ce séjour, une kyrielle d’activités se péricliteront dans mon agenda de boulimique. Lire la suite

Bretagne Sud: la Côte d’Amour et le mystère des mégalithes

Des 7 kilomètres de plage de sable fin de La Baule aux alignements des mégalithes de Carnac, ces terres celtes offrent histoire, beurre salé & le plein d’air iodé.

Bretagne Plein Sud - août 2018

Quizz : où se trouve La Baule ? Au pifomètre, j’aurais situé cette station balnéaire entre Biarritz et Brest. Bref, quelque part à l’ouest de la France. Elle fait partie intégrante de la Loire-Atlantique même si le cœur des Baulois appartient à la Bretagne avec Nantes comme capitale historique. Mais cette Cité des Ducs n’a-t-elle pas hébergé la célèbre Anne de Bretagne, grande protectrice du duché breton face à l’appétit vorace du Royaume de France ? On doit ce changement de département à une petite erreur de paramétrage dans les années soixante, m’expliquera-t-on dès mon arrivée. Lire la suite

Madrid : muse de Pedro Almodóvar

Capture d’écran 2019-05-06 à 08.05.35

« Douleur et Gloire », actuellement sur les écrans en Espagne et en Suisse, concourait la semaine dernière pour la Palme d’or, la récompense suprême décernée par le jury au Festival de Cannes. Président de ce même jury en 2017, Pedro Almodóvar aborde ici un drame autobiographique porté à l’écran par Antonio Banderas, salué par un prix d’interprétation mérité, et Penélope Cruz. Le film, très référencé à ses dernières années solitaires, s’est tourné en partie à Madrid, cette actrice et muse du cinéaste et plus particulièrement dans son propre appartement : « Les meubles de la cuisine et le reste du mobilier sont les miens », raconte-t-il dans le dossier de presse. « Il en va de même pour les tableaux accrochés aux murs. »

img_7084

Cet oiseau de nuit et icône de la movida si chère aux années 1980 a marqué de sa présence la capitale espagnole à l’instar d’un Woody Allen avec Manhattan. Ainsi, le parcours des bus touristiques une fois terminé, les musées Thyssen-Bornemisza, le Prado et le Reina Sofía passés au peigne fin, on pose un regard nouveau sur cette ville que l’on retrouve, en perpétuel lifting, dans sa filmographie. Lire la suite

Cefalù : un arc-en-ciel, des ânes et une poignée d’irréductibles

DSC_1323

A moins de deux heures d’avion de Genève : Palerme. Et à moins de deux jours de ce départ pour la Sicile, les chansons façon crooner jazzy de Paolo Conte passent en boucle. Force sera de constater que ce cours de rattrapage de l’italien me servira bien peu : la population chantonne mieux dans son patois local. En plus, je suis invitée par le spécialiste français du séjour tout compris, alors autant soigner la langue de Voltaire. Lire la suite