Bretagne Sud: la Côte d’Amour et le mystère des mégalithes

Des 7 kilomètres de plage de sable fin de La Baule aux alignements des mégalithes de Carnac, ces terres celtes offrent histoire, beurre salé & le plein d’air iodé.

Bretagne Plein Sud - août 2018

Quizz : où se trouve La Baule ? Au pifomètre, j’aurais situé cette station balnéaire entre Biarritz et Brest. Bref, quelque part à l’ouest de la France. Elle fait partie intégrante de la Loire-Atlantique même si le cœur des Baulois appartient à la Bretagne avec Nantes comme capitale historique. Mais cette Cité des Ducs n’a-t-elle pas hébergé la célèbre Anne de Bretagne, grande protectrice du duché breton face à l’appétit vorace du Royaume de France ? On doit ce changement de département à une petite erreur de paramétrage dans les années soixante, m’expliquera-t-on dès mon arrivée.

Une station balnéaire huppée

IMA-18860- -fabrice-rambert.jpg

Dès 1879, avec la ligne de chemin de fer St-Nazaire Le Croisic, les premiers touristes découvrent la côte Atlantique. Des carrioles tirées par des chevaux transportent alors les mondaines engoncées dans des maillots en laine directement dans la mer pour leur bain salé bienfaisant. Aujourd’hui, cette notion de bien-être se perpétue grâce aux centres de thalassothérapie prisés par des curistes en quête d’une parenthèse iodée : massages, jets d’eau, bains au lait précieux ou enveloppements d’algues à la carte et ça repart.

A l’origine de l’essor touristique de La Baule, un homme et un seul : Monsieur François André. Cet investisseur débarque au lendemain de la Première Guerre mondiale. Très vite il flaire la bonne affaire : entre Deauville et Biarritz, quoi de mieux que de s’approprier cette partie de la côte. En deux jets de pierre (la légende veut qu’il acquiert du terrain lors d’un lancer de cailloux), le voilà qu’il ouvre un casino, un golf de 18 trous, un club de tennis avec 30 courts et deux grands hôtels, l’Hermitage et le Royal.

img_7062

« François André était avant tout un visionnaire », explique Lilia Millier, la directrice de la communication des resorts Barrière de La Baule et Dinard. Et de poursuivre: « Il divertissait ses hôtes, des têtes couronnées aux Parisiennes huppées, avec des activités ludiques. » Ainsi sont nés des concours comme celui du plus beau bébé ou du plus joli mollet agrémentés de concerts et autres événements sportifs. La bonne idée ! En plus de les soigner, il fallait les divertir ces clients argentés. Et pourquoi donc se priver d’une clientèle féminine fortunée ? Grand précurseur, il ouvre alors la porte des casinos aux femmes. Yves Montand, Simone Signoret, Charles Trenet cèdent place à d’autres habitués comme Catherine Deneuve, Patrick Bruel ou Guillaume Canet, ce cavalier hors pair, présent chaque année au stade équestre pour le Jumping International.

GuerandeVille@AlexandreLamoureux_validite2028_MG_0724.jpg

On quitte la Côte d’Amour et ses villas Belle Epoque pour traverser la forêt de pinèdes implantés jadis pour fixer la dune et éviter l’ensablement de la ville. On roule direction les remparts de Guérande, joyau d’architecture militaire encore bien sur ses  pattes, puis vers les marais salants où les silhouettes de 300 paludiers s’activent au loin à l’aide d’une lousse, cet élégant outil au long manche qui permet de prélever la célèbre fleur de sel. De juin à septembre, c’est la récolte.

GuerandeMarais@AlexandreLamoureux_validite2028_DRN_0807.jpgLa sacro-sainte fleur de sel se cueille avant d’exhaler le foie gras au torchon des plus grands chefs internationaux. A noter, Ô malheureux aspirant cuisinier, qu’elle ne se jette JAMAIS dans l’eau chaude des pâtes.

GuerandeMaraisSalants@AlexandreLamoureux_validite2028_MG_1219.jpg

La balade orchestrée par Terre de sel longe les bassins des salines. On lève le voile sur cet or blanc d’un coup de vent d’Est, l’une des trois énergies naturelles indispensables à sa formation. La terre argileuse, mariée à la marée et au soleil, sera à l’origine de ce sel riche en magnésium et oligoéléments. Cette culture qui aura enrichi Guérande dès le IXe siècle s’étend sur 2000 hectares soit 2500 terrains de foot. Oui, bof, je ne suis pas trop ballon. Et en tapis de yoga, ça fait combien ?

StLyphardBriere@AlexandreLamoureux_validite2028_D4_6401.jpgOn poursuit la visite en barque sur le marais de Brière, le deuxième plus grand de France, où l’on glisse silencieusement tandis que des ornithologues du dimanche s’extasient derrière leurs jumelles devant des oiseaux migrateurs.

StLyphardKerhinet@AlexandreLamoureux_validite2028_MG_9811.jpgLe village voisin de Kerhinet, quant à lui, a ce petit goût nostalgique qui rappelle le paisible village d’Astérix et Obélix avec ses 18 chaumières reconstituées en toits de chaume.

Carnac: 5 plages et 3000 menhirs pour le bonheur d’Obélix

_55A3130.jpg

Direction le nord, à une heure de route de La Baule. Du Tumulus Saint-Michel, on découvre le panorama sauvage avec la Baie et la Presqu’île de Quiberon, Belle-Île en Mer et la Presqu’île de Rhuys. Un peu plus tard, sur le site mégalithique de Carnac, vieux de 7000 ans et donc haut lieu de la Préhistoire, la guide me toise soudain du regard.

– Vous êtes quand même au courant qu’il s’agit d’une fiction ?

1L9A0557.jpg

Je venais de lui demander si, avec tous ces menhirs, nous étions proches du village armoricain d’Astérix et Obélix. La honte me transforme en homard rouge. Par Toutatis ! Pourquoi en 43 ans, personne ne m’a jamais prévenue que ces irréductibles Gaulois n’existaient pas pour de vrai ? Sous le choc et un brin humiliée, je sillonne tête baissée parmi ces 3000 pierres à l’instar des moutons, ces tondeurs naturels. Les légendes et superstitions populaires sur l’origine de ce site oscillent entre une construction humaine menant vers un espace sacré ou une pluie de pierres tombées du ciel sans omettre l’éventuelle transformation en roche de soldats romains mais là, on retombe dans la potion magique et surtout dans un anachronisme taille XXL.

La pause gourmande

Laetitia et Stéphane Cosnier.jpg

Toujours à Carnac, Côté Cuisine vient de recevoir cette année sa première étoile Michelin. Ici, chaque produit a sa propre histoire et provient de partenaires originaires du kilomètre zéro (ou presque). Loin d’avoir la grosse tête, Laëtitia et Stéphane Cosniercontinuent de proposer leurs créations à petit prix : 28 euros pour une entrée, un plat et un dessert pour les clients en demi-pension à l’hôtel Lann Roz et à peine un peu plus pour les autres.

LaBauleMarche@AlexandreLamoureux_validite2028_MG_1752.jpg

Halte obligée aussi aux abords du petit port de Pô pour une dégustation d’huîtres. Retour aux sources pour Maxime Cochennec, cet ancien conducteur de train. Digne héritier de sa grand-mère il reprend son chantier ostréicole et transmet avec passion et générosité son savoir-faire et ses anecdotes. L’occasion de comprendre enfin la légende des huîtres qui ne se dégustent pas durant les mois sans « r » : en 1759, un édit royal aurait interdit la pêche, le colportage et la vente des huîtres durant les mois chauds suite à des intoxications à la cour. Et hop.

IMA-11301- -fabrice-rambert.jpg

A La Baule, en marge de la cuisine signée Pierre Gagnaire,on retrouve les produits du marché au menu du Fouquet’s avec des plats bien-être qui accompagnent le séjour des curistes et qui se pèsent à la calorie.

Le restaurant de plage Eden Beach fait la part belle aux coquillages et crustacés du jour issus des ports de pêche du Croisic et du Pouliguenavec des poissons ou plateaux de fruits de mer à partager.

LaBauleMarche@AlexandreLamoureux_validite2028_MG_1749.jpg

Au marché, on fait le plein de fraises cueillies à la main, on salive devant une galettes au caramel salé et on repart avec les macarons de Christophe Roussel, ce pâtissier-chocolatier et enfant du pays élu par le Gault et Millau parmi les 5 meilleurs chocolatiers de France en 2012.

LaBauleMarche@AlexandreLamoureux_validite2028_MG_1799.jpg

Côté logement : 

Carnac849-17©Berthier Emmanuel.jpg

Situé entre océan et salines, le Carnac Thalasso & Spa Resort est la première thalasso de France à proposer tous ses programmes de cure 100% bio.

IMA-15797- -fabrice-rambert.jpg

A La Baule, coup de cœur pour l’hôtel Hermitage, un héritage Belle Epoque au récent lifting réussi. On craque pour sa piscine extérieure d’eau de mer chauffée, son spa, l’ambiance cosy des chambres, le doux parfum des pins parasols qui accompagne une coupe de champagne sur la terrasse. Vélos à disposition pour parcourir le bord de mer ou les arrières-terres.

IMA-15366- -fabrice-rambert.jpg

L’adresse mythique et historique de l’hôtel Royal abrite, quant à lui, la Thalasso & Spa Barrière by Thalgo, on brunch en peignoir avant d’entamer ses premiers soins dans un cocon douillet. Tout un art de vivre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s